mososah
obser
twitter
facebook Mososah (2)

capLeft

capRight

 Les acteurs du logement

 Répertoire des projets

 Sites recommandés

Revue de presse

faire un don

Actualité -Actualité

Un forum interroge sur la politique de la ville

Le Ciat organisait, du 10 au 17 mars, son premier forum urbain national. Ateliers, visites et conférences se sont succédés pour déboucher sur une déclaration à l’attention des décideurs, qui souligne l’impuissance de l’administration haïtienne : la ville doit être l’objet de politiques concrètes et Haïti doit se donner les moyens de développer une réelle fonction publique territoriale.

La grande salle de l'hôtel Karibe bruisse de responsables politiques, membres du secteur privé, professionnels ou simples citoyens venant de diverses régions du pays. Au menu, la ville et un constat glacial : la population urbaine du pays a explosé ces vingt dernières années – passant de 22 % en 1982 à 53 % aujourd'hui – tandis que les villes, elles, ont gardé (lire +)

Caritas Haïti dresse son bilan en matière de logement et annonce un colloque en mars 2014

Reunis en atelier de travail le 17 janvier, l’organisation et ses partenaires ont passé en revue leurs projets et réalisations depuis le séisme du 12 janvier 2010. L'occasion pour ce réseau d'organisations de définir une nouvelle ligne d'action et de discuter des obstacles qui entravent la reconstruction du pays depuis quatre ans.

Reconstruire non pas de simples logements mais des habitats modèles, tel est l'objectif que s'était fixé après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 le réseau Caritas en Haïti. Quatre ans après le début de ses interventions, l'organisation livre son bilan: 1335 logements permanents (lire +)

Trop de solutions temporaires, pas assez de logements durables

Lors du Ier Forum national des organisations communautaires amies du Cerfas, une table ronde était consacrée au droit au logement. L'occasion de présenter quelques données récentes sur la reconstruction et d'en dresser un constat alarmant.

"Près de quatre ans après la catastrophe du 12 janvier 2010, les travaux en cours au centre-ville de Port-au-Prince se limitent à quelques bâtiments publics et à des logements provisoires et rapidement édifiés en dehors d'un programme global de reconstruction," analyse le Cerfas (Centre d’étude, de réflexion, de formation et d’action sociale) dans un document (lire +)

L’UCLBP annonce la constitution de cités services dans la zone métropolitaine

Le 8 octobre dernier, dans le cadre des après-midi du territoire organisés par la Fokal, différents intervenants se sont réunis en table ronde pour discuter de la problématique du logement dans la zone métropolitaine. L’occasion pour l’UCLBP d’annoncer la mise en place d’un nouveau concept : celui de cités-services.

« L’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP) est en phase de faire valider, de manière définitive, une politique nationale de logement et d’habitat, » a annoncé le directeur de la division du logement de cette unité, Odnell David, le mardi 8 octobre 2013. Cette politique aurait l’ambition d’offrir aux familles à revenus modestes (lire +)

Du camp de déplacés au « village » qui n’en est pas un

Le documentariste Jon Bougher raconte l’histoire d’un groupe d’habitants de Delmas, victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 et forcés de s’installer à Canaan. Son film, présenté à la FOKAL vendredi dernier, met en relief le manque de logements sociaux et l’abandon dans lequel sont laissées les classes populaires haïtiennes.

126 familles tentent difficilement de reconstruire leurs vies à Canaan, zone anarchique du nord de Port-au-Prince, dans un « village » appelé « Mozayik », du nom du camp de personnes déplacées de Delmas 30 (périphérie nord) où elles s’étaient réfugiées à la suite du séisme de janvier 2010. Leur histoire fait l’objet d’un film du même nom (lire +)

Les maisons controversées d’Ekam convoitées par l’université

A Caracol, dans la proximité du Parc Industriel mais aussi de la toute jeune université de Limonade, le projet de logements Ekam est sur le point d’accueillir ses premiers habitants. Le programme, mené dans une transparence très relative, attire déjà de nombreuses critiques.

Le long de la route nationale 6 qui sillonne la côté Nord-Est d’Haïti, soudain, surgissent des dominos de couleurs, un alignement de baraques qui, de loin, font penser à des jouets incongrus alignés sur un rayonnage de supermarché. Malgré un remarquable retard, le projet de logements de Caracol, prénommé Ekam est sur le point d’être livré, au grand dam de certaines autorités locales. « C’est vraiment laid, (lire +)

 

footerCapLeft

facebook twitter Mososah (2)
[Accueil] [Qui sommes nous] [Contact] [Participer]

footerCapRight